Prodijplein128 

ban prodij_copie_copie 

La Ville de Lyon soutient les projets des jeunes

jeudi 18 octobre 2018
Projets prodij / Prodij TJAM / Amérique Latine / Projet de solidarité dans les Favelas de Rio

Projet de solidarité dans les Favelas de Rio

Écrit par 

Nous sommes une équipe de quatres jeunes de 20 à 24 ans animateurs chez les Scouts et Guides de France. Nous partons, pour un projet de solidarité, du 22 juillet au 16 août 2013 dans un foyer de réinsertion sociale à Rio de Janeiro au Brésil. Durant un mois, nous allons réaliser des actions pour venir en aide au foyer Favos De Mel qui accueille quotidiennement des enfants des favelas de proximité :

  • Sensibilisation :

Nous comptons utiliser des exercices d'expression corporelle afin d'amener les enfants à réfléchir sur des thématiques (partage, amitié, etc..), et leur permettre d'exprimer des sentiments par une voie différente de celle de la parole ou de la violence. Nous espérons ainsi les aider dans leurs futures approches sociales et humaines.

  • Aides à l'apprentissage :

Le foyer Favos de Mel apporte aux enfants un soutien scolaire, et nous serons là aussi pour appuyer leur action.

  • Ateliers créatifs :

La création manuelle peut être l'occasion de valoriser des enfants qui en ont besoin. Nous allons ainsi leur permettre de créer des objets utiles à leur quotidien, et leur donner la chance de montrer et de partager leur travail aux yeux de tous.

  • Jeux :

Le mouvement des Scouts et Guides de France prône l'apprentissage par le jeu dans son projet éducatif. En tant qu'animateurs, nous adhérons à cette démarche, et le jeu sera pour les enfants et pour nous l'occasion de rêver, de se dépenser, de s'amuser, d'apprendre et de travailler en équipe !

  • Rénovation de locaux :

Le foyer Favos de Mel a entrepris cette année de lourds travaux de rénovations/reconstruction dans l'une des ailes du bâtiment.
Ainsi, dès que les enfants seront absents des locaux, nous mettrons nos bras et nos mains au service de la tâche afin de rendre l'espace propice à l'action du foyer.

Cette action s'inscrit dans la lignée d'un partenariat initié en 2004 par une autre équipe, qui à son retour en france a créé l'association Rayons du cœur pour soutenir le foyer brésilien.

Pour plus d'informations, de photos et de détail, vous pouvez consulter notre page ulule :Makeleta !

Ceci était notre projet tel qu'il était prévu à l'origine, mais vous le savez, il faut toujours faire la différence entre carte et le territoire ! Nous en avons fait l'expérience :)

Etant tous revenus sains et saufs de cette aventure au Brésil, nous sommes heureux de vous faire partager ce témoignage :)

N'hésitez pas à la faire partager à tous ceux qui pourraient être intéressé !

Les MAKELETA en projet Jeunes Adultes au Brésil

Les MAKELETA, qu'est-ce que c'est ? C'est une équipe de quatre chefs et cheftaines des groupes de Mornant et Sainte-Foy-les-Lyons sur le territoire Rhône-Ouest.

Mais pourquoi MAKELETA ? Parce que cette équipe se compose de MAud, LEa, QUEntin et TAnguy :) Original n'est-ce pas ?

Depuis mars 2012, nous avons pensé et préparé notre projet solidaire à Rio de Janeiro

... Notre but, réaliser une mission en trois parties dans un foyer d'accueil pour enfant des favelas. Des ateliers théâtres, des ateliers manuels et un chantier de rénovation d'une salle de classe. Nous allons raconter cette histoire qui comme vous vous en doutez, ne s'est pas déroulée comme prévue...

Notre projet de solidarité a débuté par les JMJ (Journées Mondiales de la Jeunesse) où nous avons été hébergés par une famille de scouts. Ce fut une expérience inoubliable pour nous ! Imaginez toute la ville de Rio pleine de jeunes du monde entier rassemblés pour vivre ensemble leur foi de toutes les manières possibles. Concerts, spectacles, chants, prières de Taizé, danses, temps de silence, les formes étaient diverses et toutes très fortes. Il pleuvait mais l'ambiance était si chaleureuse que rien ne pouvait nous arrêter. Personne ne parlait la même langue mais autour de gestes simples, d'échanges de sourires on se comprenait tous immédiatement. Le temps le plus fort était cette veillée à 2 millions sur la plage de Copacabana avec le Pape. Nous avons tous dormi pour nous faire réveiller ensuite le matin par les vagues et par la messe toujours avec le pape !

Durant ces JMJ, nous avons été hébergés par une famille de scouts qui s'est littéralement pliée en quatre pour nous aider et répondre à nos nombreuses questions.

Nos échanges avec eux furent très riches !

Après cette semaine de JMJ, nous avons rencontré notre contact du foyer pour enfant, Dalila Gerlani. Elle nous a tout de suite mis au parfum sur la situation actuelle :

- Elle n'était plus la directrice du foyer depuis deux ans

- Le foyer était fermé pour cause de vacances scolaires

- Elle n'avait pas beaucoup de temps à nous consacrer.

Etant donné qu'elle travaillait à la mairie de Duche de Caxias, elle était en contact avec de nombreuses associations. Elle nous a donc orientés dès la première semaine vers un centre d'accueil pour handicapés abandonnés des Favelas, le centre Abrigo BETEL (http://www.abrigobetel.com.br/). Nous nous sommes retrouvés dans ce centre avec 60 handicapés moteurs et physiques (certains très lourds) et personne qui ne parlait français ou anglais. Nous n'étions pas préparés à ça et ce ne fut pas facile. L'aide que nous avons apportée fut surtout du soutien aux aides-soignantes (qui étaient bénévoles) que ce soit pour donner à manger, brosser les dents, faire la cuisine... Mais nous avons aussi apporté beaucoup de chaleur humaine dans le sens où nous passions du temps avec ceux qui étaient conscients (dominos, chants, danses, films, cinéma, jeux très simples). Ce fut très dur mais en même temps très enrichissant. Nous étions contents de partir mais en même temps, nous nous étions beaucoup attachés aux handicapés.

Nous avons passé la deuxième semaine dans un centre de réinsertion pour adultes Lar Amor Maior (http://www.laramormaior.com.br/index.html) La recette du centre ? On recueille les adultes qui sortent de problèmes d'alcool, drogues, tabac, prostitutions, prison... et en 9 mois ils sont sevrés, apprennent un boulot et en trouvent un. Et ça marche ! Nous avons participé à l'entretien des locaux et espaces extérieurs, aidé aux chantiers, aidé les aides-soignantes auprès des personnes âgées (toilettes...). Ces adultes ayant chacun un lourd passé, nous avons été, pour eux, une bouffée d'air frais. Nous avons passé du temps avec eux, à discuter, à jouer aux cartes, à dessiner. Quand nous sommes partis, ils nous ont énormément remerciés et même si nous n'avions pas le sentiment d'avoir apporté des choses concrètes, ils nous ont dit que notre présence fut un vrai bonheur.

Pour notre troisième et dernière semaine, nous savions que le foyer pour enfant était ouvert. Avec Dalila, nous avons construit notre projet pour agir dans ce foyer. Il s'est trouvé qu'elle avait un projet d'organiser des sessions de formation pour jeunes adultes à partir de 18 ans dans le but de leur apprendre à chercher du travail (CV, entretien, phoning...). Mais elle n'avait que des salles de classe pour enfant. Nous avons décidé de rénover une ancienne salle de classe pour en faire une belle salle de formation pour adultes. Il s'agissait d'un débarras avec une vielle peinture. Nous l'avons débarrassé et totalement repeint avec l'escalier d'entrée. Dalila fut assez satisfaite de nos travaux.

Concernant notre ressenti général, passer un mois au Brésil dans les quartiers pauvres de Rio de Janeiro c'est une expérience qui marque. Tout ce que nous connaissions en France était différent : la langue, la nourriture, l'hygiène, la manière de vivre... Après un mois, nous savions nous faire comprendre en portugais. Nous avons évolué dans un environnement violent (coups de feu à toute heure de la journée, policiers lourdement armés...) mais les personnes qui nous ont accueillies se sont vraiment pliées en quatre pour nous accueillir et faire que notre projet se déroule dans les meilleures conditions possibles. A travers les trois associations que nous avons côtoyées, qui sont le centre pour handicapés abandonnés, la structure de réinsertion pour adultes et le foyer pour enfants, nous nous sommes confrontés à différentes problématiques sociales. A chaque fois, ce qui interpelle, c'est que les brésiliens sont dévoués (souvent bénévoles) et très positifs. La devise c'est "Tudo bem" ou "Tout va bien" en brésilien. En cas de problème, pas d'inquiétude, tudo bem !

Pour nous suivre en vidéo, nous vous proposons ce petit reportage http://vimeo.com/80059826

Et pour ceux qui sont vraiment passionné, nous avons un reportage de 50 minutes à télécharger sur demande par lien Dropbox :)

Informations supplémentaires

  • Arrondissement: 2nd
  • Date de commission: mardi, 29 mai 2012
  • Statut du projet: Terminé
Lu 1847 fois

Retrouvez-nous sur facebook

facebook-icone-5764-32

PRODIJ LYON


Rechercher sur le site